· 

Quels crayons proposer aux tout-petits ?

On connait l'importance du dessin "libre" chez l'enfant, cela lui permet de s'exprimer, d'exprimer sa pensée. C'est un  autre langage qui permet d'apprendre, d'approfondir sa connaissance du monde.

« Un enfant qui dessine, qui gribouille, cela ne paraît pas important. Et pourtant, il est en train de construire les outils qui lui permettront ensuite de nager dans les langages écrits, mathématiques, scientifiques… Encore une affaire de neurones ! » Bernard Collot

 

Chez les tout-petits, le dessin passe d'abord par le gribouillage, il laisse une trace au hasard ou par imitation.

Cela commence au moment où l'enfant peut refermer sa main sur un objet et diriger celle-ci dans un plan, aux alentours de 15/18 mois.

Mais à cet âge, hors de question de les embêter avec la tenue de crayon, ils sont beaucoup trop jeunes. 

 Néanmoins, il existe quelques outils bien adaptés qui vont leur permettre petit à petit de prendre de bonnes habitudes.

Ces outils spéciaux  ont aussi et  surtout l'avantage d'être très résistants aux chutes.

 

- Lorsqu'un petit enfant commence à manier un crayon, il va bien souvent le prendre à pleine main : la prise palmaire. Cette prise est l'héritage d'un reflèxe primitif : le réflèxe de grasping ou d'aggripement. (Mettez le doigt dans la paume d'un bébé, il referme le poing aussitôt).

A ce stade, les enfants dessinent en bougeant tout le bras. Comme ils sont petits et mettent encore beaucoup de choses à la bouche, il convient donc de leur proposer des craies grasses mais avec un diamètre assez gros pour ne pas être ingérées. Il en existe de toutes sortes dans le commerce. Ces outils n'imposent pas de tenue particulière.

 

- Par la suite, la prise palmaire  évolue naturellement vers une prise plus digitale. Mais il faut privilégier les bons outils pour ne pas laisser celle-ci  s'installer.

Autour de 2 ans, une fois que votre enfant ne porte plus les objets à la bouche, je vous conseille les crayons "cailloux". Ceux-ci encouragent à abandonner la prise palmaire et préparent l'enfant à la tenue tridigitale.

Ils sont en cire, non toxiques, se déclinent en une trentaine de couleurs et, malgré leur petite taille, sont très résistants. Leur forme a été spécialement étudiée pour les mains de l'enfant, le positionnement des doigts nécessite d'utiliser le pouce, l'index et le majeur.

Grâce à ces "crayons",  l'enfant va entrainer les muscles des doigts et de la main pour les préparer tranquillement à l'écriture.

 

- Enfin, aux alentours de 3/4 ans, vous pouvez égalemement proposer à votre enfant certains crayons de couleur.

Les crayons triangulaires permettront à l'enfant de bien placer ses doigts. Attention toutefois à ne pas choisir un diamètre trop gros sinon il lui sera difficile de positionner et faire bouger ses doigts.

La taille "jumbo" est idéale pour les petits car permet une bonne tenue tout en évitant les crispations. . 


Concernant les feutres, attention également à ne pas les choisir trop gros pour les mêmes raisons évoquées plus haut. Dans le commerce, les feutres destinés aux tout-petits sont souvent très gros, mais c'est une erreur.

N'achetez pas non plus les petits feutres à pointe arrondie qui oblige l'enfant à le tenir de façon verticale.